COTE-D’IVOIRE : TIKEN JAH FAKOLY ENVOI UNE BRAISE A ALLASSANE OUATTARA ET A HENRI KONAN BEDIE

COTE-D’IVOIRE : TIKEN JAH FAKOLY ENVOI UNE BRAISE A ALLASSANE OUATTARA ET A HENRI KONAN BEDIE

« Ivoirien Yako. Même si tu ne vois rien, tes expériences passées doivent te permettre de voir. Nous assistons aujourd’hui à un mariage forcé.» c’est en ces termes que  Tiken jah débute une vidéo qu’il a diffusé sur sa page facebook en ce jour du lundi 23 avril 2018

De son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, l’artiste interplanétaire ivoirien ne manque pas de pointer du doigt les deux frères politiques à savoir Allassane Ouattara et Henri Konan Bédié de travailler pour déstabiliser le climat en côte d’Ivoire : « c’est un mariage forcé qui aura forcément des répercutions sur la paix, sur la stabilité en Côte d’Ivoire ». Tiken jah poursuit son interview en soulignant le désaccord qu’il y aurait dans les différents partis. Cela s’explique par le congrès extraordinaire que le RDR, parti d’Allassane Ouattara veut organiser le 5 mai prochain pour discuter. « on sait même qu’au sein des partis les gens sont pas d’accord. On dit PDCI-RDA (…) un parti où y a aucune  démocratie. Rassemblement des Républicains (RDR) quand le chef dit c’est comme ça tout  le monde suit » a-t-il poursuivi.

Le panafricain est revenu sur la question des Etats Unis d’Afrique : « ne nous retarder pas par ce que nous voulons créer les Etats Unis d’Afrique. Dans les années 1960 Houphouët nous a retardé. Houphouët ne s’attendait pas avec Kwamé N’kroumah, et tous ceux qui voulaient unir l’Afrique. »
Tiken Jah Fakoly  regrette du faite que Allassane et Bédié sont « en train de préparer quelque chose que les ivoiriens ne voient pas » car « choisir un candidat nous a créé les mêmes problèmes » en faisant allusion à la crise poste électorale de 2010-2011.

Et comme les mêmes causes produisent les mêmes effets, Tiken Jah Fakoly a déjà mal.

Le souhait de Tiken Jah Fakoly est simple :« que des élections libres et transparentes inclusives soit organisées et donner la possibilité à tout le monde de se présenter… » C’est là son opposition à un parti ‘’unifié’’ en vue d’une alternance pour les échéances électorales de 2020 si l’on veut en croire à l’accord signé entre Allassane et Bédié le 10 avril passé.

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.