Immigration: une ivoirienne séparée de son fils l’a retrouvé après sept mois

Immigration: une ivoirienne séparée de son fils l’a retrouvé après sept mois

Une Ivoirienne, séparée de son fils de 4 ans depuis leur arrivée en Espagne dans deux embarcations différentes il y a sept mois a retrouvé son fils selon une ONG (Women’s Link,ndlr).

C’est lors d’un rappel à l’ordre de la Cour européenne des droits de l’Homme en Espagne, que la prénommée Oumou dont-il s’agit a retrouvé sa progéniture, rapporte-t-on.

Selon les informations recueillies, cette dernière avait atteint clandestinement l’Andalousie en avril, en canot pneumatique, tandis que son fils avait gagné un mois plus tôt avec une tante la ville espagnole de Melilla, sur l’autre rive de la Méditerranée.

La mère hébergée dans un centre d’accueil de migrants à Jérez de la Frontera, dans le sud-ouest de l’Espagne n’avait pas été autorisée pendant six mois à communiquer avec son fils pris en charge par les services locaux de protection de l’enfance, les autorités espagnoles lui réclamant d’abord des documents et un test ADN prouvant qu’elle était bien la génitrice.

« Les tests ont été positifs et Bah Oumou a pu récupérer son fils à Melilla et rentrera avec lui à Jérez », a affirmé l’ONG.

Oumou retrouve ainsi son fils après sept mois de séparation après tant de mois de péripéties.

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.