Triste: de joueur multimillionnaire il finit serveur dans un café

------------------------------------------------------------------------------------------------------

C’est la triste histoire de Donald Brashear, 47 ans, qui hier comptait sa fortune en millions. Il jouissait d’une grande popularité dans tout le Canada et possédait même une Lamborghini ! Ami des plus riches ! Chef d’entreprise ! Aujourd’hui il finit comme simple employé dans un café.

WASHINGTON – JANUARY 6: Left wing Donald Brashear #87 of the Philadelphia Flyers skates during the NHL game against the Washington Capitals on January 6, 2006 at MCI Center in Washington D.C. The Flyers won 3-1. (Photo by Mitchell Layton/Getty Images)

La question que se posent ses proches et amis est celle de savoir ce qui a bien pu se passer pour qu’il fasse une si grande chute?

Donald Brashear était un ancien hockeyeur. C’est dans ce sport qu’il a connu du succès et avait fait fortune. Ex-pensionnaire du Canadien de Montréal. Son gain cumulé au cours de sa carrière pouvait s’estimer à plus de 15 millions de dollars. Pendant 15 saisons, il aura été l’ailier gauche de plusieurs clubs de la Ligue nationale de hockey dont les Canucks, du Radio X de Québec, des Flyers, des Capitals et des Rangers.

Âgé de 47 ans aujourd’hui, l’homme est totalement ruiné et contraint de travailler comme simple employé dans le Tim Hortons de son ami Pierre Sévigny, un ancien joueur de hockey comme lui.
Pierre Sévigny explique que la présence de Brash est de lui prêter main forte. L’homme ne veut pas commenter la situation et parait plutôt gêné.

Selon les médias canadiens, les raisons de sa chute viennent de ses multiples démêlées avec la justice. Tout d’abord en 2011, il s’en prend violemment à un joueur de la Ligue nord-américaine de hockey à la fin d’un match. Cela lui a valu une condamnation à 18 mois de probation et à 6000 $ d’amende.

Ensuite, trois années après, il est poursuivi au civil et doit débourser à peu près 10 000 dollars. Et c’est en 2018 qu’il est complètement ruiné. Son entreprise des immeubles Brash 87 fera faillite, ce qui lui coûtera 200 000 dollars à rembourser pour les hypothèques contractées. A cela s’ajoutent ses problèmes de drogue.

Crédit photo: Danslescoulisses

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.