Université de Ouagadougou : des rumeurs d’intimidation de l’ANEB contre des membres de la coalition des délégués de promotion

Université de Ouagadougou : des rumeurs d’intimidation de l’ANEB contre des membres de la coalition des délégués de promotion

Université de Ouagadougou : des rumeurs d’intimidation de l’ANEB contre des membres de la coalition des délégués de promotion

Dans cette matinée du 05 juillet 2018, à la cité universitaire de patte d’Oie, s’est tenue une conférence de presse, organisée par la coalition des délégués de promotion, pour démentir des rumeurs de calomniassions que l’ANEB avait lancé contre eux. « Les militants de l’ANEB ont eu pour jeu favori les manœuvres d’intimidations et de provocations à l’encontre des membres de la coalition des délégués élus de promotion » a affirmé la coalition des délégués de promotion.

COALITION DES DELEGUESELUS DE PROMOTION DE OUAGADOUGOU le 5 Juillet 2018
*L’UNIVERSITE OUAGA I Pr JOSEPH KI-ZERBO*
Condamnons les actes de violence pour un campus d’idées et de solidarité !
Camarades étudiantes et étudiants,
Bientôt, les activités académiques s’estomperont pour permettre à l’ensemble
des étudiants d’aller en vacances. Comme à l’accoutumée, l’on s’en ira avec des
bilans d’années non achevées du fait du retard académique sans oublier les
résultats piteux dus aux dures conditions d’études et de vie. C’est le lieu pour
nous de saluer l’endurance et la persévérance de l’ensemble des étudiants pour
leurs différents efforts au cours de l’année académique écoulée. C’est aussi le
lieu pour notre coalition de lever l’équivoque sur les tapages accusateurs et
mensongers, savamment entretenus par certains syndicalistes notamment ceux
de l’ANEB, en vue de discréditer les membres de la coalition des délégués aux
yeux de tous. Comme vous le savez, tous les étudiants qui sont critiques vis-à-vis
de certaines attitudes des militants de l’ANEB subissent toujours les mêmes
affronts. Les plus chanceux sont publiquement qualifiés de fantoches, de vendus,
d’étudiants à la solde de l’administration au moment où les moins chanceux sont
ouvertement intimidés, menacés ou agressés. Et pour resurgir de cette bassesse,
ils n’hésitent pas à organiser des escalades médiatiques pour se victimiser afin
de jouir de la sympathie de l’opinion publique nationale et internationale.
En effet, au cours de la campagne de la récente élection des délégués élus d’UFR,
les militants de l’ANEB ont eu pour jeu favori les manœuvres d’intimidations et
de provocations à l’encontre des membres de la coalition des délégués élus de
promotion et des candidats qu’ils soutenaient. Non contents de les voir
indifférents vis-à-vis des menaces, des provocations et des intimidations, ils
entreprirent de fabriquer des accusations sans aucunes preuves et se
contentaient de les servir aux étudiants au cours de leur passage dans les
différentes promotions de l’université et dans les cités universitaires. Ainsi donc,
ils faisaient croire à qui veut l’entendre que les candidats soutenus par la coalition auraient été choisi par l’Administration, qu’ils auraient reçu des mains
du Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de
l’Innovation 2000 Francs chacun et au cas où ils seraient élus, les inscriptions
passeraient de 15 000 Francs à 100 000 Francs et le ticket de restauration de 100
Francs à 300 Francs. Malheureusement, les étudiants qui ont compris ces
stratagèmes ne se sont pas laissé duper. Tout en condamnant ces manœuvres
de dénigrement, la coalition invite les commanditaires à bien vouloir présenter
des preuves s’ils en ont la certitude à l’opinion publique ou à s’excuser
publiquement au cas où cela s’avérait impossible.

LA COALITION DES DELEGUES ELUS DE PROMOTION LARGEMENT SOUTENUE
PAR L’ENSEMBLE DES ETUDIANTS.
Le 1er Juin 2018
*les étudiants de l’université Ouaga I Pr JOSEPH-ZERBO,* se sont
rendus aux urnes pour élire leurs représentants auprès de l’Administration.
Contre toute attente, les candidatures soutenues par la coalition des délégués
élus de promotion ont bénéficié d’un large record des suffrages exprimés. Ainsi
donc, le bulletin blanc est sorti victorieux à l’UFR/LAC et se rejoint en deuxième
position à l’UFR /SH. Bien avant cela, des élections se sont déroulées au sein de
certaines promotions pour renouveler les délégations élues en fin de mandat.
Contrairement à ce l’on croyait, les délégués sortants qui avaient été sévèrement
tancés par les militants de l’ANEB ont été réélu au détriment des candidats
soutenus par ces derniers. Il en ressort qu’il n’appartient donc pas à une
structure syndicale de décider du sort d’un quelconque délégué et de l’image qui
devrait lui être attribuée car seuls ces camarades qui l’ont élu en ont le droit.
Camarades étudiantes et étudiants,
La coalition des délégués élus de promotion tient à réitérer son salut à votre
égard pour votre sens de maturité et votre abnégation à faire triompherla vérité.
Elle félicite les hommes de media pour le travail objectif et impartial qui permet
à l’opinion publique nationale et internationale de sortir de la confusion et de se
situer clairement sur les attitudes divisionnistes alimentées par certains acteurs
syndicaux aux égos surdimensionnés et au paternalisme répugnant sur le
campus de Zogona. Elle informe l’opinion publique nationale et internationale
qu’au regard des menaces, des intimidations et des provocations qu’elle subit de
la part des militants de l’ANEB, elle prendra cette structure pour responsable au
cas où un de ces membres venait à être agressé de nouveau. Aux autorités administratives, elle leur demande de prendre des mesures pour
satisfaire les revendications émises de part et d’autre par l’ensemble des
étudiants dans l’optique de susciter un climat académique acceptable pour tous.
A ce titre elle exige :
1- L’informatisation des services universitaires (inscription académique et
pédagogique, dépôt de chambre en cité, dépôt de foner et bourses…),
2-La diminution des frais d’adhésion à la MUNASEB (Mutuelle nationale de santé
des étudiants burkinabè) pour permettre à l’ensemble des étudiants de
bénéficier de l’assistance sanitaire,
3-L’amélioration de la qualité des plats servis au sein des restaurants
universitaires et la mise en œuvre d’un comité inclusif de contrôle,
4-La mise sur pied de feux tricolores au niveau des sorties SVT et SJP de
l’université Ouaga 1 pour éviter les accidents qui s’y constatent,
5-La reprise des travaux de bitumage des voieries de l’université et la réfection
des infrastructures délabrées,
6-L’opérationnalisation du WIFI au sein des cadres universitaires et la remise des
cartes d’étudiants pour tous les inscrits.
Camarades étudiantes et étudiants,
Consciente des défis à relever, la coalition des délégués élus de promotion sait
compter sur la bonne foi de toutes et de tous pour tourner la page sur les actes
de violence entre étudiants au sein des cadres universitaires. Elle invite
l’ensemble des étudiants à promouvoir la solidarité afin de parvenir à l’harmonie
souhaitée car seule l’entente pourra nous permettre de mener de véritables
luttes afin de laisser aux futures générations de solides acquis.
*LA COALITION DES DELEGUES DE PROMOTION DE L’UO1*

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.